Actualités

Les frais bancaires en 2019

Written by Sophie

En 2019, les banques n’augmentent pas leurs frais bancaires pour les services les plus couramment utilisés selon une étude rapportée au Comité Consultatif du secteur financier situé dans les locaux de la Banque de France.

Cette étude permet de mettre à jour le comparateur public en ligne des tarifs bancaires, visible sur le site officiel : https://www.tarifs-bancaires.gouv.fr/.

Ainsi, les frais de tenue de compte, les services de banque à distance, ou les cotisations de cartes banques ne seront généralement pas augmentés.

Néanmoins, les frais sont cependant bien présents et parfois multiples au point de devenir réellement important s’ils venaient à être cumulés. Il convient donc de rester prudent et tout particulièrement en ce qui concerne les incidents de transactions.

  • les frais de commission d’intervention : ils sont variables de 0 à 8 € lorsqu’un compte présente un solde débiteur non autorisé que ce soit en durée de temps ou en seuil. Depuis 2014, un plafonnement est fixé à 8€ par opération tolérée malgré la situation alarmante du compte. Seules 6 banques en ligne ne facturent aucun frais.
  • Les frais de notification d’incident de compte : Seules 28 banques ne facturent pas de frais pour informer par simple envoi d’une lettre postale que le compte présente une anomalie de gestion. Autrement, un simple envoi peut coûter sans préavis jusqu’à 25 €.
  • Les frais de notification de chèque sans provision : c’est l’envoi d’une lettre dite murcef issue de la loi du même nom établie en 2001, qui est obligatoirement adressée à tout gestionnaire qui établit un chèque sans provision suffisante. Cette notification n’es généralement pas facturée par les banques en ligne mais peut générer un coût allant jusqu’à 20€.
  • Frais de rejet de chèque : il faut distinguer selon le montant du chèque émis soit de 30 à 50 € si le titre de paiement présente une valeur supérieure à 50€. Le montant sera plafonné à 30€ pour une somme inférieure.
  • Frais d’opposition sur chèque : En cas de perte ou de vol, des frais peuvent être appliqué s’il n’y a pas eu d’assurance souscrite ou vol avec dépôt de plainte. E, tout état de cause, seule une vingtaine d’établissement n’opposent pas de frais pour toute requête de mise en opposition.
  • Frais de rejet de prélèvement : il s’agit d’un incident qui peut arriver aisément à tout le monde notamment en cas de vol de carte de bleue et multiples opérations imprévue, lors d’un prélèvement fortuit. Ces frais varient de 10 à 20 euros.
  • Frais liés à la carte bancaire : Bien que celà génère un coût certain de fabrication, cela n’est pas facturé directement comme un service en tant que tel lors de l’édition de la première carte ( bien souvent gratuite la 1ere année) Cela peut également être gratuit lorsque le contrat le prévoit notamment lors du renouvellement sinon cela est généralement facturé une dizaine d’euros en moyenne lors d’une perte de ce document. Il est de même pour les frais de réédition de code secret de la carte.

About the author

Sophie

Leave a Comment